La Transjutrail

Je me suis lancé il y a 3 semaines dans un trip trail : courir la transju’trail sur 34 KM avec un dénivelé positif de 1 400 mètres.
Côté entraînement, j’ai profité de ces 3 semaines pour travailler essentiellement le dénivelé et les différents types de terrain. Concernant le dénivelé, j’ai réalisé mes VMA en côte ascendante et j’ai travaillé les descentes sur des terrains plus ou moins stables. Descendre nécessite un vrai apprentissage notamment sur la posture du corps.
Ressentis ?

  • Je me suis bien amusé et j’ai eu l’impression de découvrir d’autres sensations que sur mes entraînements habituels de marathonien.
  • J’ai appris à marcher dans les montées les plus difficiles en utilisant comme référence non plus la vitesse mais le rythme cardiaque. Ce que je peux vous dire c’est qu’il est plus difficile de monter en marchant que de courir sur le plat à intensité cardiaque identique. Marcher pour un runner quelle révolution!
  • Concernant les distances, pas de problème car le foncier du marathonien suffit largement.

La course
Absolument géniale !

  • Ambiance super sympa ! Envie d’affronter le parcours lui même et de tout donner en respectant les autres coureurs. Beaucoup de respect et de solidarité : j’ai eu l’occasion de ramasser 2 coureurs qui avait chuté devant moi et on m’a demandé plusieurs fois si j’allais bien.
  • Organisation parfaite du début à la fin
  • Un parcours alternant tous les types de terrains, des montées, des descentes, du plat, des pistes de ski (eh oui !).

Quelques flash mémoire du parcours :

  • Au 30ème KM, une montée de 300 mètres raide comme une piste de ski, où la seule technique valable est de se pencher en avant de regarder les pieds du précédent coureur et éviter de regarder en haut et en bas.
  • Une descente de 2 KM de chemin forestier caillouteux où il ne faut surtout pas réfléchir avant de poser le pied sous peine de chute de la moyenne kilométrique mais par contre être très lucide pour éviter la chute…et j’en ai vu quelques unes !
  • L’arrivée avec une vue sur le lac de Lamoura, un pur moment de bonheur.

En un mot, si vous avez acquis du foncier, n’hésitez pas à vous lancer sur un trail car cela vous apportera beaucoup de plaisir et j’en suis convaincu maintenant un plus dans vos qualités de coureur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s